Brittany Ferries et Ports de Normandie collaborent pour relier la Grande-Bretagne et l’Irlande à l’Espagne

Ce mercredi 12 février, lors de conférences de presse à Paris et à Caen, Brittany Ferries, compagnie maritime française aux 2,63 millions de passagers, et Ports de Normandie ont annoncé le lancement d’une ligne de ferroutage par rail de camions.

Dans un contexte où les préoccupations environnementales, la taille croissante des navires et le Brexit impactent fortement le trafic transmanche, Ports de Normandie et Brittany Ferries décident de répondre à ces différents enjeux en conjuguant leurs projets de développement entrepreneurial et territorial avec un projet ambitieux de ferroutage qui reliera la frontière espagnole à la Grande-Bretagne et l’Irlande. Il s’agit du premier des grands projets intermodaux du corridor atlantique, également moteur de l’élargissement de l’hinterland du port de Cherbourg.

« Brittany Ferries, après avoir pris la mer, va prendre le rail ! Le projet Intermodal s’inscrit dans une vraie réflexion de marketing territorial et de vision stratégique. Ce nouveau projet prend forme. Le Brexit est consommé, le besoin de renforcer les échanges Nord-Sud s’impose. Relier l’Espagne au Royaume-Uni et l’île d’Irlande en associant la route, le rail et le transport maritime s’inscrit dans la transition énergétique et responsable de notre entreprise. Ouistreham est et restera le port numéro un du fret transmanche pour Brittany Ferries. L’objectif est bien de capter des flux supplémentaires. La question des circulations de navettes fait l’objet de concertations constructives entre Brittany Ferries, SNCF Réseau et la DGITM1 depuis 2 ans. Les décisions de SNCF Réseau et de la DGITM seront formalisées à l’issue d’un prochain comité de pilotage le 28 février 2020 », a déclaré Jean-Marc Roué, Président du Conseil de Surveillance de Brittany Ferries.

Rivacom, fidèle alliée à Brittany Ferries dans l’accompagnement et la médiatisation presse, s’est chargée de l’organisation des points presse de Paris et de Caen, de stimuler les journalistes et d’accueillir et de gérer les demandes médias sur place.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Abonnez vous à notre newsletter